Le Sony FE 200-600mm f/5,6-6,3 G OSS | Test Chasseur d’Images

Le Sony FE 200-600mm f/5,6-6,3 G OSS | Test Chasseur d’Images
Ce télézoom extrême, plus long que le FE 100-400 mm, permet à Sony de prendre encore de l’avance sur les concurrents (Canon et Nikon), en augmentant son offre d’objectifs en monture directe. Pour les EOS R et les Nikon Z, il faut passer par une bague de conversion.
Sony a fait le choix d’un objectif dont la longueur ne varie pas avec la focale. Les quelque 25 mm gagnés grâce à la monture courte pour hybride le permettent. La prise en main est bonne et l’agrément d’utilisation au rendez-vous — avec les boîtiers Alpha 7, un peu moins avec un Alpha à capteur APS-C. Pour améliorer encore ce point, on peut visser sous l’appareil une poignée accessoire. Elle facilite le cadrage en vertical.
L’objectif est vraiment bien construit. Les boutons fonctions et les réglages fins de la stabilisation et de la distance de mise au point sont autant d’atouts…

— – —

Le Sony FE 200-600mm f/5,6-6,3 G OSS
via Chasseur d’Images

— – —

Sigma DG 70-200 mm f/2,8 OS HSM Sports VS Nikon VS Canon | Test Chasseur d’Images

Ce télézoom est une nouvelle version et pas une mise à jour du précédent modèle. Grâce à ses performances optiques de haut niveau, il est à même de s’opposer aux modèles Canon et Nikon. En plus, il affiche un prix plus raisonnable: il offre la grande ouverture au prix du f/4 dans les marques mères.

— – —

Sigma DG 70-200 mm f/2,8 OS HSM Sports VS Nikon VS Canon
encore plus dans Chasseur d’Images 410

Test du NIKON AF-S 500 mm f/5,6E PF ED VR

Ce 500 mm à lentille de Fresnel est gros comme un zoom 70-200 mm f/2,8. Il affiche de belles performances et un tarif étonnant — au bon sens du terme. À 4000 €, la facture est lourde, mais on pouvait craindre pire, les prix ayant tendance à s’envoler en ce moment, toutes marques confondues.

Un 500 mm gros comme un 70-200 mm
NIKON AF-S 500 mm f/5,6E PF ED VR
via Chasseur d’Images

Test du SIGMA DG 60-600 mm f/4,5-6,3 HSM OS Sports

La longue focale est l’outil de base pour la nature et le sport. Mais les téléobjectifs sont chers et n’ont pas la polyvalence des télézooms. Polyvalence extrême dans le cas du nouveau 60-600 mm, puisque Sigma propose ici de tout faire avec un seul objectif… Gonflé!

Télézoom x10
S’il n’en reste qu’un!
SIGMA DG 60-600 mm f/4,5-6,3 HSM OS Sports
via Chasseur d’Images