Oli Kellett : « Cross Road Blues »


Dans sa série Cross Road Blues, l’artiste britannique Oli Kellett revient à sa manière sur la légende du musicien Robert Johnson. Celui qui trouva ses talents de guitariste en pactisant avec le diable, un soir, seul, à un croisement de chemin, est l’inspiration originelle de la série du photographe. « Pour moi, les intersections des métropoles sont à la fois des espaces éminemment sociaux, puisque tout le monde s’arrête au DON’T WALK (Ne pas traverser, ndlr), mais aussi un moment d’attente propice à l’introspection. »

Pour capturer ces images, Oli Kellett a dû construire attentivement son cadre, comprendre la réflexion de la lumière sur la matière des villes et, plus que tout, camper à l’affût de l’instant. À travers Cross Road Blues, l’artiste pose un regard contemporain sur le rêve américain : « En cette période d’incertitude et de changement dans l’histoire de l’Amérique, je cherche un moment où les individus sont réduits à néant par ce qui les entoure, paraissant perdus mais cherchant quelque chose. » Un rêve qui semble aujourd’hui bien loin tant nous paraissons dépassés par nos propres créations.
— – —

Oli Kellett : « Cross Road Blues »
via fisheye magazine

— – —

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.