Un tour du monde en Photochromes


Un tour du monde en Photochromes

Polachrome07a Polachrome07bDans les années 1880, Hans Jakob Schmid mettait au point un magnifique procédé d’impression couleur de la photographie, le Photochrome. A partir d’un négatif noir-blanc transféré sur autant de pierres lithographiques que l’on souhaite de couleurs dans l’image finale, on obtient une impression au rendu très subtil à une époque où la photographie couleur n’était encore qu’à ses premiers balbutiements.

Polachrome07cHans Jakob Schmid travaillait alors auprès de l’imprimerie Orell Füssli à Zurich qui prit un brevet pour ce procédé en 1888 et créa la société Photoglob Zürich (P. Z.) chargée de la commercialisation de ces images de formats très divers, jusqu’au 40×50 cm, qui connurent immédiatement un succès qui dépassa largement nos frontières. La première Guerre mondiale et l’arrivée sur le marché des premiers procédés de photographie couleur sonnèrent le glas du Photochrome.

Polachrome07d Polachrome07eLe musée abrite une importante collection de Photochromes : des vues de grand format parfois panoramiques, des albums et divers ensembles, images «touristiques» qui sont une véritable invitation au voyage à travers le monde à la charnière des XIXe et XXe siècles.

Polachrome07fvia cameramuseum

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s